Les petits écrivains

Ce forum vise à recueillir des fictions ou fanfictions de qualité pour le plaisir de tous
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lau/Zegatt
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Nancy / Paname / Avignon, France
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   Dim 21 Oct - 11:42

***Introduction à Spirit Master***

Ce texte est assez particulier. Tout d'abord parce qu'il n'est pas achevé, et avance au jour le jour. Ce n'est pas une version alpha, mais des détails peuvent y être modifiés (d'où le fait que vos commentaires sont d'autant plus les bienvenus, pour quoi que ce soit).
Particulier aussi du fait que ce n'est pas un texte romancé, mais un scénario de Bande Dessinée, divisé en pages, en cases, etc. Un style qui joue entre le roman, le théâtre, le film et le dessin. Il se peut que certains trouvent ce style étrange au premier abord.

En accord avec Samaal, l'évolution de l'ensemble se fera au jour le jour (sachant que, si tout va bien, ledit scénar est terminé d'ici moins de 15 jours).
J'ai délibérement classé ce texte en catégorie "Policier", mais il pourrait aussi bien répondre à la catégorie "Drame/Psychologie" ou "Fantastique". Ce choix m'a paru plus judicieux néanmoins.
Synopsys : John Douglas est médium et policier à New York. Dans ce premier tome, alors qu'un équipier lui est attribué, il se voit chargé d'enquêter sur le meurtre d'un PDG, ponte de Wall Street.
La série devrait comporter 7 tomes au total.


Glossaire :
Off : lors d'un dialogue, la mention "off" signifie que le personnage qui parle n'est pas visible à l'image.
Plongée/Contre-plongée : signifie que la vue décrite se fait depuis un point situé en hauteur (on plonge vers l'image) ou sous le niveau de la ligne d'horizon (inverse de la plongée donc).


********************



SPIRIT MASTER


Tome 1 : BABEL DE METAL

« Le monde, mon cher, appartient aux forts.
Le rituel de notre existence a pour fondement ce principe :
le fort devient plus fort en dévorant le faible. »
- Ken Kesey, Vol au-dessus d’un nid de coucou -



PAGE I

Case 1- Plan d’ensemble sur New York et Manhattan en particulier. Les deux tours du World Trade Center, l’Empire State et divers immeubles pointent dans le ciel bleu d’été.

Case 2- Entre quelques bâtiments observés en plongée dans Manhattan même, une fumée dense et fine s’élève.

Case 3- Deux hommes sont de dos au premier plan. Assis, ils observent une voiture qui finit de brûler à quelques mètres de là. Autour de celle-ci s’affairent une dizaine de policiers du New York Police Department. Leurs propres véhicules sont garés plus loin, formant un périmètre de sécurité dans lequel pénètre un véhicule du Fire Department, toutes sirènes dehors.

Case 4- Au premier plan, on distingue la main de John Douglas posée sur sa cuisse, une cigarette glissée entre les doigts. John porte une chemise blanche accompagnée complet beige. L’homme à ses côtés, blond, la quarantaine, est replié sur lui, tenant sa tête entre ses mains.
Homme : Nom d’un chien ! J’ai failli y passer !
John : Qui ?

Case 5- L’homme relève la tête, sous le choc visiblement, tremblant.
Homme : Pardon ?
John, off : Qui a piégé votre voiture ?

Case 6- Au premier plan, John, en ombre, se relève.
Homme : …Jack Borovitz, j’en suis persuadé.
John : Parfait. On va s’en occuper.
Homme : Je n’ai aucune déposition à signer ?

Case 7- Gros plan sur la cigarette qui se consumme aux lèvres de John.
John : Inutile, tu es mort.

_________________
"Il rêvait à l'aide de son crayon en se demandant comment il aurait aimé être"
(Umberto Eco, préface à La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt)


Dernière édition par le Dim 6 Jan - 16:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zegatt.wordpress.com/
Lau/Zegatt
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Nancy / Paname / Avignon, France
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   Dim 21 Oct - 11:47

PAGE II

Case 1- L’homme reste interdit, au second plan. John est enfin visible, au premier plan. Il a la vingtaine bien passée, un visage à la fois dur et agréable, des cheveux châtains et une barbe de quelques jours. Il tend sa main en face de lui pour appeler quelqu’un.
Homme : Comment !?
John : Mike !

Case 2- John est de dos au premier plan, mains écartées. Mike s’approche de John, face à lui.
Mike : What ?
John : Rassure-moi, je suis seul ici ?
Mike : Ben… oui. T’es sûr que ça va ?
John : Moi, oui. Merci.

Case 3- Plan large. Mike repart tandis que John lance son mégot. L’homme reste interdit, observant ses propres mains.
Homme : Je ne peux pas être… C’est impossible…
John : Reprends-toi. Tes problèmes « terrestres » seront bientôt terminés.

Case 4- John salut vaguement l’homme alors qu’il l’abandonne, s’avançant vers ses collègues. Les pompiers new-yorkais finissent d’éteindre le feu et une foule de badauds s’est amassée autour des lieux de l’incident.
John : Bonne journée.

Case 5- John rejoint Mike qui est à sa voiture, assis à l’intérieur de celle-ci.
John : Jack Borovitz, c’est notre homme.
Mike : Putain, John, on connaît même pas le nom de la victime !

Case 6- John s’est un peu penché sur Mike, paraissant plus sombre.
John : Ca viendra.
Mike : Et ce Borovitz, me dis pas que ce sont tes trucs d’esprits qui…
John : Si, bien sûr. Quoi d’autre ?

Case 7- Le Spirit Master s’éloigne, un léger sourire aux lèvres.
Mike : Mais, John, c’est impossible.
John : Je sais.

_________________
"Il rêvait à l'aide de son crayon en se demandant comment il aurait aimé être"
(Umberto Eco, préface à La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zegatt.wordpress.com/
Lau/Zegatt
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Nancy / Paname / Avignon, France
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   Ven 26 Oct - 7:28

PAGE III

Case 1- John s’enfonce dans une bouche de métro.
Journal : Je m’appelle John Douglas et je suis flic à Manhattan.

Case 2- John est adossé à la paroi du métro où s’entasse une foule cosmopolite.
Journal : Au poste, la plupart de mes collègues m’ont surnommé « Spirit Master », le maître des esprits.

Case 3- John descend du métro dans une station. Dans un coin, un saxophoniste joue de son instrument.
Journal : C’est à la fois une reconnaissance, et une façon de se moquer de mes… « pouvoirs ».

Case 4- Il sort à l’air libre. En face de lui se dresse un bâtiment du NYPD, à la fois classique et moderne dans l’architecture, et fourni de nombreuses parois en verre.
Journal : Certains bien sûr n’y croient pas. Mais avec les presque 200 enquêtes résolues à mon actif, tous reconnaissent qu’il y a quelque chose.

Case 5- A l’intérieur du bâtiment, il traverse un couloir où s’affairent des policiers, ainsi que quelques civils.
Journal : Alors forcément, dès qu’une enquête coince un peu trop…

Case 6- Plan rapproché sur la main de John qui vient frapper à une porte où est inscrit « Gregory Walter, sergent-chef ».
Journal : il y a des chances pour que l’on fasse appel à ce quelque chose.
Gregory, off : Entrez !

_________________
"Il rêvait à l'aide de son crayon en se demandant comment il aurait aimé être"
(Umberto Eco, préface à La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zegatt.wordpress.com/
Lau/Zegatt
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Nancy / Paname / Avignon, France
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   Ven 26 Oct - 10:46

PAGE IV

Case 1- John pénètre dans le bureau de Gregory. Ce dernier est installé derrière son bureau, entouré de nombreux dossiers qui sont entassés ça et là dans la pièce. Sur une seconde table se trouve un ordinateur allumé ainsi qu’un téléphone. Au fond de la pièce se trouve la seule entrée de lumière naturelle, une imposante fenêtre donnant sur une partie de Manhattan. Gregory a la cinquantaine, les cheveux grisonnants, d’épaisses lunettes dans un style Aviators et un costume strict.
Gregory : John ! Assied-toi, je t’en prie.
John : Comment va ?

Case 2- Gregory s’avance un peu sur sa table, jetant un vague regard à ses dossiers tandis que John s’installe dans un des deux sièges en face. La vue est en partie de profil.
Gregory : On a déjà vu mieux. J’ai une affaire de meurtre sur le dos, et pour l’instant, les gars que j’ai envoyés sur place n’ont aucune piste concrète.
John : Mais encore ?

Case 3- Gregory lève un sourcil interrogateur, fixant John.
Gregory : Tu veux reprendre l’affaire ?
John : Si tu penses que je peux servir à quelque chose…

Case 4- Gregory est pensif, un coude appuyé sur la table et se passant la main sur son front. Son autre main est posée sur un dossier bleu.
Gregory : Bon. Le mort est un des grands de Wall Street, le directeur de l’entreprise Vorken, Matthew Van Praagh. Il a été tué à l’arme à feu, vraisemblablement avec un Beretta 9mm. Une balle.

Case 5- John a croisé ses mains et s’est un peu enfoncé dans son fauteuil. Gregory pose le dossier devant John.
John : Des signes d’effraction ?
Gregory : Aucun. Mais le problème est que Van Praagh recevait régulièrement dans son appartement. Et pas seulement des amis ; gros clients, collègues, etc. Trente personnes par semaine au bas mot.

Case 6- La vue est en plongée. Le Spirit Master tend une main vers son supérieur qui esquisse un haussement d’épaules.
John : Pas de piste ADN donc. Aucun témoignage ?
Gregory : Uniquement un voisin qui a entendu la détonation. Autre chose ?

Case 7- John est vu de face, pointant un doigt vers la porte dans son dos.
John : Une dernière question, oui. Tu me présentes mon futur coéquipier ?

_________________
"Il rêvait à l'aide de son crayon en se demandant comment il aurait aimé être"
(Umberto Eco, préface à La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zegatt.wordpress.com/
Lau/Zegatt
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Nancy / Paname / Avignon, France
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   Mar 30 Oct - 13:19

PAGE V

Case 1- Gregory repousse son siège en arrière pour attraper le combiné téléphonique.
Gregory : Je ne te demanderai même pas comment tu le sais…

Case 2- Plan rapproché. Il a posé le combiné contre sa joue et observe John par-dessus ses lunettes.
Gregory : Dites à l’inspecteur Collins de rentrer.

Case 3- David Collins est au premier plan, de dos. John s’est retourné, sa main droite posée sur l’accoudoir de son siège. Enfin, Gregory, au fond, tend sa main à plat vers le nouvel arrivant.
Gregory : John, je te présente David Collins. Il vient d’être muté de l’Iowa où il a passé trois ans et désirais nous rejoindre.

Case 4- John et David se serrent la main. David, de par sa peau légèrement bronzée, a visiblement des origines partiellement indiennes, il a la vingtaine, de longs cheveux bruns raides, une boucle d’oreille dorée a l’oreille gauche et de puissants yeux noirs. Il porte une chemise blanche et un sweat noir surmontés d’un long manteau noir.
John : Bienvenue parmi nous.
David : Thanks.

Case 5- Gregory a enlevé ses lunettes, les observant tandis que David, en ombre, s’assied aux côtés de John.
Gregory : Je n’avais que deux personnes susceptibles d’être en équipe avec Mr Collins et j’ai pensé que tu serais le mieux placé pour lui faire voir du pays.

Case 6- John, dans une attitude assez neutre, se tourne vers David qui quant à lui a pris une pose détendue, jambes croisées et mains jointes sur son genou.
John : Je n’ai rien contre, mais… Vous a-t-on dit qui j’étais ?
David : On m’a parlé de vos soi-disant capacités médiumniques.
John : Vous devez comprendre que ma façon de procéder n’est pas… classique.

Case 7- David paraît stoïque, un léger sourire s’affichant à ses lèvres.
David : Vous avez un crime, des suspects et un coupable à la fin ? C’est bien assez pour moi.
John, off : Parfait.

Case 8- John se lève, indiquant le dossier bleu sur le bureau.
John : Dans ce cas, nous pouvons démarrer. Vous n’avez qu’à prendre le dossier de l’enquête si vous voulez un aperçu de l’affaire.

_________________
"Il rêvait à l'aide de son crayon en se demandant comment il aurait aimé être"
(Umberto Eco, préface à La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zegatt.wordpress.com/
Lau/Zegatt
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Nancy / Paname / Avignon, France
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   Mar 30 Oct - 13:23

PAGE VI

Case 1- John et David se dirigent vers les ascenseurs du commissariat. La vue est de dos, légèrement en plongée. David a ouvert le dossier et y jette un coup d’œil tout en marchant.
John : A moins que vous n’y voyez un inconvénient, j’aimerais aller sur les lieux du crime.

Case 2- Ils pénètrent dans un ascenseur. John s’adosse à la paroi. David lui adresse un regard quelque peu suspicieux, le dossier ouvert entre ses mains.
David : Je ne comprends pas. Le meurtre remonte à une bonne semaine, tout a été fouillé de fond en comble. Qu’espérez-vous trouver ?

Case 3- Plan en contre-plongée sur John, légèrement plié sur lui-même.
John : Rien de tangible en effet. Mais il s’agit d’autre chose. De ressentis…

Case 4- Les deux hommes pénètrent dans un parking où son stationnées diverses voitures dont une majorité sont aux couleurs de la police de New York. Ils se dirigent vers l’une d’elle.
John : Dites-moi David, qu’est-ce qui vous a fait quitter l’Iowa ?

Case 5- David rentre dans la voiture tandis que John s’apprête à insérer les clefs dans le démarreur.
David : La routine. Le rôle d’un policier là-bas se résume le plus souvent à de banales infractions.

Case 6- La voiture sort du parking qui s’avère être souterrain. La vue est en légère plongée, depuis un point à la gauche du véhicule.
John, off : Vous connaissez les chiffres New-yorkais ?
David, off : Trois morts par jour et environ un vol à la minute…
John, off : Croyez-moi, la notion de routine n’est pas faite pour nous.

Case 7- La voiture s’est engouffrée dans le trafic de la ville, toutes sirènes dehors. La vue est de dos, toujours en plongée.
John, off : L’adaptation. Toujours. Vous avez des notions d’économie ?

_________________
"Il rêvait à l'aide de son crayon en se demandant comment il aurait aimé être"
(Umberto Eco, préface à La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zegatt.wordpress.com/
Lau/Zegatt
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Nancy / Paname / Avignon, France
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   Mer 31 Oct - 16:31

PAGE VII

Case 1- John conduit. David l’observe, quelque peu interrogateur.
David : Pardon ?
John : Reprenons à zéro. Que savons-nous du crime ?

Case 2- David a le dossier ouvert devant lui et ses deux mains sont dirigées vers celui-ci.
David : Peu de choses. Il a eu lieu chez la victime et a été sans doute prémédité vu que l’assassin n’a eu qu’un coup à tirer, droit au but.

Case 3- John s’appuie contre la vitre, reposant son bras le long de celle-ci et appuyant sa tête sur son poing fermé.
John : Bien. Cela nous donne quelles possibilités de mobiles pour le meurtre ?
David, off : L’acte est expéditif. Le meurtrier sait ce qu’il veut. Vengeance, profit ultérieur ou récupération d’un objet compromettant.

Case 4- David est vu de ¾ dos, regardant vers l’extérieur.
John, off : Et pour l’identité de celui-ci ?
David : Pour entrer chez Van Praagh, c’est qu’il navigue dans les mêmes sphères que ce dernier.

Case 5- John désactive les gyrophares. David, au premier plan, observe toujours ce qui l’entoure.
John : D’où ma question. Avez-vous des notions d’économie ?
David : Suffisamment pour avoir quelques idées.
John : Je vous écoute.

Case 6- La voiture, vue en plongée, ralentit tout en se dirigeant vers la droite, comme l’indique notamment le clignotant.
David : En considérant que le meurtre ai des raisons financières, le meurtrier pourrait être interne à l’entreprise. Les promotions se feraient trop rares ou que sais-je encore…

Case 7- La voiture s’arrête, chevauchant à moitié le trottoir.
David : A moins qu’un concurrent envieux ne soit responsable. Ou un actionnaire ; ce sont bien les actionnaires qui choisissent le PDG n’est-ce pas ?
John : Exact.

Case 8- Les deux hommes sortent de voiture. La vue est en contre-plongée ; ainsi, l’immeuble face à eux est visible. C’est un bâtiment sobre visiblement réservé à des personnes d’un certain standing comme le suggèrent notamment de belles terrasses fleuries et des baies vitrées.
David : Notre homme a donc des revenus aisés, et ce qui a motivé son acte doit représenter plusieurs zéros accolés les uns aux autres.
John : De toute évidence. A nous de jouer.

_________________
"Il rêvait à l'aide de son crayon en se demandant comment il aurait aimé être"
(Umberto Eco, préface à La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zegatt.wordpress.com/
Lau/Zegatt
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Nancy / Paname / Avignon, France
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   Mer 31 Oct - 16:34

PAGE VIII


Case 1- Plan rapproché sur la main de John qui enlève les scellés « Police line – Do not cross ». Au second plan, David enfile des gants blancs en latex.

Case 2- Tout en passant ses gants, John pénètre dans l’appartement. David le suit. Les lieux sont partiellement éclairés par la lumière du jour. Le salon dans lequel ils pénètrent est en ordre, des divans sur la gauche, différents meubles et étagères en verre ou en bois sont disposés ça et là.

Case 3- Dans un coin du salon, près d’un bar à l’américaine situé derrière un divan et a proximité d’une fenêtre, une série de tâches rouges tendant vers le marron sont visibles, disséminées sur le mur et une plus importante au sol. John a contourné le canapé et semble plus intéressé par les lieux que par les traces laissées. David s’est agenouillé près de celles-ci.
David : Van Praagh devait se diriger vers le bar quand on lui a tiré dans le dos.

Case 4- Plan rapproché sur John qui se tient yeux fermés et tête basculée partiellement en arrière, comme s’il s’imprégnait des lieux.

Case 5- De la sueur se forme sur son front alors que ses sourcils se froncent peu à peu. Dans son dos, David passe sa main sur une étagère où reposent divers dossiers, fixant John.
John : Le vent charrie une odeur de sel, la lune éclaire l’étendue sombre…
David : John ? Que se passe-t-il ?

Case 6- John se tourne vers David, sombre.
John : Il a commis un autre meurtre.

Case 7- David lève une main ouverte en direction de John, invisible à l’image.
David : Attendez une seconde. L’étendue sombre, le vent, c’est quoi ?
John, off : Là où a eu lieu l’autre meurtre.
David : Comment pouvez-vous le savoir ?

Case 8- John passe sa main droite sur son front.
John : Je ne le sais pas à proprement parler. J’ignore où cela se trouve, mais il y a un cadavre là-bas à coup sûr.
David, off : Hum…

Case 9- Au premier plan, David saisit un classeur indiquant « 2000 ». Derrière lui, John s’assied sur un fauteuil à côté du bar, fixant le sol.

_________________
"Il rêvait à l'aide de son crayon en se demandant comment il aurait aimé être"
(Umberto Eco, préface à La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zegatt.wordpress.com/
Lau/Zegatt
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Nancy / Paname / Avignon, France
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   Mer 31 Oct - 16:37

PAGE IX

Case 1- David parcourt les feuilles du classeur.
David : La société se portait plutôt bien à en juger les derniers rapports mensuels.

Case 2- David claque le dossier. John est de dos, au premier plan, penché en avant sur son assise.
David : Sincèrement, je ne vois pas pourquoi un actionnaire aurait voulu tuer le PDG avec des revenus pareils.

Case 3- David s’est adossé au mur près de l’étagère.
David : Van Praagh n’avait pas assuré ses arrières ; sa mort a rameuté l’IRS. Et d’après le rapport, les gars du fisc vont devoir piocher dans la caisse de Vorken. Logiquement, la société devrait connaître un temps de transition de quelques mois.

Case 4- David passe une main dans ses cheveux.
David : Et vu l’argent que se font les trois actionnaires principaux, il faudrait vraiment que Van Praagh ai décroché la poule aux œufs d’or pour que l’un d’eux l’exécute.

Case 5- John lève les yeux vers David. La vue est en légère plongée.
David, off : Mais si le mobile n’est pas financier…
John : Il l’est.

Case 6- John étend son bras vers le reste de la pièce.
David : Pourquoi ?
John : Regardez autour de vous. Tout est classé, référencé. Van Praagh était méticuleux. Visiblement, il connaissait bien son entreprise.

Case 7- John fouille dans la poche intérieure de son manteau beige.
John : S’il pensait que son meurtrier était une menace, il ne lui aurait pas ouvert. Et si notre homme cherchait un document, il aurait sans doute été plus prudent, en utilisant un silencieux par exemple, ou alors, dans la panique, il aurait tout mis sans dessus dessous.

Case 8- John se lève, tenant une boîte métallique à la main.
John : En tout cas, il n’est pas là.
David, off : Qui ?

Case 9- Gros plan sur la boîte ouverte, contenant des cigarettes. John en prend une.
John : Van Praagh bien sûr.

_________________
"Il rêvait à l'aide de son crayon en se demandant comment il aurait aimé être"
(Umberto Eco, préface à La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zegatt.wordpress.com/
Lau/Zegatt
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Nancy / Paname / Avignon, France
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   Jeu 8 Nov - 7:28

PAGE X

Case 1- Les deux hommes sont dehors à nouveau, retournant en direction de la voiture qui se trouve en face d’eux. David marche tout en regardant à John, paraissant à la fois inquiet et énervé.
David : Vous n’allez pas me dire que vous comptiez communiquer avec un mort !?

Case 2- John s’arrête, pointant deux doigts accusateurs entre lesquels il tient sa cigarette vers David.
John : Ah oui ? Et pourquoi ? Quand on vous a dit que vous alliez bosser avec le « Spirit Master », vous avez sûrement pensé que j’étais un mystique, le fêlé de service, le barge du coin, que j’ondulais de la toiture, c’est ça ?

Case 3- Les deux hommes reprennent leur marche, John déterminé. David s’agite, les deux mains ouvertes pointées vers le sol en signe d’une évidence irréfutable.
John : Désolé, je ne suis pas du genre à confondre spiritueux et spiritisme.
David : Mais putain, ce type est à la morgue, ouvert de la tête aux couilles, froid comme la calotte glaciaire ! Et vous voudriez qu’il parle ?!

Case 4- John introduit la clé dans la portière de la voiture.
John : Le réchauffement climatique, ça vous dit quelque chose ?

Case 5- John s’engouffre dans la voiture alors que David est appuyé sur le capot de la voiture.
David : Soyons sérieux deux secondes, vous voulez ?
John : Je vous avais prévenu : mes méthodes sont particulières. Je ne vous demande pas d’y croire, mais si elles ne vous conviennent pas, rien ne vous oblige à rester.

Case 6- Cadrage similaire avec plan rapproché sur David qui a gardé une position similaire mais la tête inclinée à présent, perdu dans ses pensées.

Case 7- John se penche un peu vers le côté passager. La vue est interne au véhicule.
John : Alors, vous montez David ?

Case 8- Légère plongée. David ouvre la portière et s’avance pour entrer dans la voiture.
David : ‘Chier.

_________________
"Il rêvait à l'aide de son crayon en se demandant comment il aurait aimé être"
(Umberto Eco, préface à La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zegatt.wordpress.com/
Lau/Zegatt
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Nancy / Paname / Avignon, France
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   Jeu 8 Nov - 7:30

PAGE XI

Case 1- Plan rapproché sur David, tendu et penseur dans son coin, se mordant les ongles.

Case 2- John écrase son mégot dans le cendrier alors que David se tourne vers lui.
David : Je connais votre palmarès. Comment faites-vous ?

Case 3- John esquisse un sourire à l’attention de son nouveau coéquipier, mains posées sur le volant.
John : Cela vous semble si inconcevable ? Pas d’astuce, pas de mystère pourtant. Je n’ai pas d’indic’ miracle que je cacherais jalousement. Juste moi et l’autre monde.

Case 4- Plan large sur la faune hétéroclite new-yorkaise et sa jungle de métal à la lumière déclinante du soleil. Les voitures semblent s’empiler les unes à la suite des autres et les espaces vides sont rares.
David, off : Admettons… Concrètement, cela se présente comment ?
John, off : Concrètement ? Il va falloir que nous finissions au bar.

Case 5- La voiture revient dans le parking du commissariat, quitté quelques heures plus tôt. David regarde devant lui, passant quelques doigts entre ses cheveux, plus détendu.
David : Entendu, je vous suis.

Case 6- John claque la portière de son côté. David, au premier plan, sourit.
David : Mais, je croyais que l’alcool… ?
John : Principe spirite de base : vous voulez faire bouger des verres ? Videz-les d’abord.

_________________
"Il rêvait à l'aide de son crayon en se demandant comment il aurait aimé être"
(Umberto Eco, préface à La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zegatt.wordpress.com/
Lau/Zegatt
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Nancy / Paname / Avignon, France
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   Ven 30 Nov - 14:24

PAGE XII

Case 1- Les deux hommes entrent dans un bar partiellement plongé dans la pénombre. L’ambiance dominante a des senteurs irlandaises, avec un billard et un jeu de fléchettes dans un coin, de la bière devant la majorité des consommateurs et une nappe de fumée de cigarette dans l’air. Dehors, la nuit tombe.

Case 2- John s’installe au bar, talonné par David. Au premier plan, un homme derrière le comptoir est en train de rincer quelques verres.
John : Salut Alfonso. Tu nous mets deux bières ?
Alfonso : Tout de suite.

Case 3- Contre-plan. David s’est accoudé au bar, faisant avec ses yeux un tour d’horizon des lieux. Alfonso, que l’on voit derrière, a la quarantaine, les cheveux bruns le crâne légèrement dégarni. Il porte une chemise rouge surmontée d’une veste noire déboutonnée reposant de chaque côté de son ventre de gastronome.
David : Alfonso ? Pas très irish comme nom.
John : Evitez de lui faire remarquer, la bière avec la pizza, c’est sa raison d’être.

Case 4- Alfonso pose les deux verres devant ses clients qui sont au premier plan.
Alfonso : Alors John, tu as un coéquipier à présent ?
John : Ca remonte à quelques heures à peine, je te présente David Collins.

Case 5- Alfonso sert la main de David par-dessus le bar.
Alfonso : Bah, si tes habitudes du loup solitaire changent… Bienvenue dans la meute.

Case 6- Alfonso se retire alors qu’un autre client l’appelle. David se penche vers John, son verre à la main.
David : Bien, et ces explications ?

Case 7- John est callé contre le dossier du fauteuil/tabouret, fixant son verre de bière sur le sommet duquel il passe sa main, méditatif.
John : …Comment dire ? Je perçois un monde différent par intermittences, et cela par l’intermédiaire de mes cinq sens le plus souvent, comme n’importe quel évènement dit « normal ».

Case 8- David est visiblement dubitatif, appuyé sur le comptoir tandis que John avale une rasade de bière.
David : Bon. Mais cette médiumnité, est-ce un acte volontaire de votre part ou bien quelque chose d’aléatoire ?

Case 9- John passe une main sur ses poils de barbe. Son coéquipier prend son verre.
John : Les deux.
David : Et actuellement, par exemple, vous ressentez quelque chose ?

_________________
"Il rêvait à l'aide de son crayon en se demandant comment il aurait aimé être"
(Umberto Eco, préface à La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt)


Dernière édition par le Dim 6 Jan - 16:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zegatt.wordpress.com/
Lau/Zegatt
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Nancy / Paname / Avignon, France
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   Dim 6 Jan - 16:27

PAGE XIII

Case 1- David est en ombre au premier plan. Derrière, John s’est redressé, calme. A l’écart, une jeune femme s’installe devant le bar. Alfonso se dirige vers celle-ci.
John : Non. Rien.
David : Et ces facultés, quand sont-elles apparues ?
Fillette, off : Bonne réponse. Mais c’est un mensonge à présent.

Case 2- Une fillette noire de 12-13 ans s’est avancée vers les deux hommes. Ni l’un ni l’autre ne lui prêtent attention.
Fillette : En même temps, tu as bien fait, il n’y croit pas.
John : Durant mon adolescence. C’est venu peu à peu. D’abord des sons ou des odeurs. Et puis c’est devenu de plus en plus matériel, réel.

Case 3- La fillette vient glisser deux doigts dans la bière de John. Alfonso passe apporter un café à la jeune femme d’une vingtaine d’années postée plus loin.
John : J’ai appris à me familiariser à ces choses, à les apprivoiser pour en tirer une assistance.

Case 4- La fillette, dans le dos de John, passe sa langue sur ses doigts mouillés par le liquide.
Fillette : Pas mauvaise leur bière ce soir. Dommage que tu sois décidé à m’ignorer, j’aurais bien discuté un peu.
John : Et vous ?

Case 5- David fronce les sourcils, bras croisés devant son verre. La vue est de ¾ face.
David : Moi ?
John, off : La mort m’a conduit vers la mort et ses casse-tête. Mais vous, qu’est-ce qui vous a conduit vers l’étude du crime ?

Case 6- La fillette s’est hissée sur le repose-pied, se mettant ainsi à la hauteur du comptoir. John la fusille du regard alors que David observe ce qui se trouve en face de lui.
David : Comme vous avez pu le remarquer, du sang indien coule dans mes veines, celui de mon père. Et l’Iowa, bien qu’étant un état du nord, n’est pas exempt de haines raciales.

Case 7- David a le regard baissé, sa main appuyée contre son front. La fillette est au premier plan.
David : Pas assez du moins pour qu’un soir, après sa beuverie de fin de semaine, un agriculteur du coin décharge son fusil dans le ventre de mon père, face à moi.
Fillette : Et il gueulait « Crève, sale fumier de peau-rouge ! Crève ! » tout en lui assenant des coups de crosse avec un bruit d’os cassés, répandant un peu plus son sang sur le sol.

_________________
"Il rêvait à l'aide de son crayon en se demandant comment il aurait aimé être"
(Umberto Eco, préface à La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zegatt.wordpress.com/
Lau/Zegatt
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Nancy / Paname / Avignon, France
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   Dim 6 Jan - 16:44

PAGE XIV

Case 1- Plan d’ensemble d’une partie du bar. John et David sont absents de l’image.
David, off : On l’a condamné à trois ans.

Case 2- David lève un bras impuissant en l’air, coude posé sur le bar.
David : Tout ça parce que le jury était plus intéressé par le fait que mon père aurait dû se trouver à la réserve ce soir-là que par le meurtre en soi.

Case 3- Il tord la bouche d’un air de dégoût, regardant John qui est au premier plan. La fillette est toujours entre les deux.
David : …Juste bons à être parqués comme du vulgaire bétail. Voilà à quoi servent les réserves.

Case 4- Il vide son verre sous le regard de John, silencieux.

Case 5- David regarde l’heure sur sa montre. De son côté, le Spirit Master sort son étui à cigarette de la poche intérieure de son manteau beige.
David : …Il se fait tard, je vais y aller. Quel est le programme de demain ?
John : Passage par la morgue dans la matinée. Et sans doute un tour auprès de la direction de Vorken ensuite.

Case 6- David s’est levé, les deux hommes se serrent la main.
John : Retrouvons-nous directement à l’hôpital, d’accord ?
David : Parfait. Bonne soirée.

Case 7- David se dirige vers la sortie, traversant la foule qui se trouve dans le bar et esquissant un vague salut de la main que John lui renvoie. La jeune femme se lève.

Case 8- John allume sa cigarette, adressant un vague regard à la fillette noire qui lève les bras en l’air en signe de reddition, un sourire malicieux affiché sur ses lèvres.
John : Tu ne voudrais pas filer toi aussi ?
Fillette : OK, si tu le prends comme ça… Ah, au fait, visite.
John : Hum ?

_________________
"Il rêvait à l'aide de son crayon en se demandant comment il aurait aimé être"
(Umberto Eco, préface à La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zegatt.wordpress.com/
Lau/Zegatt
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Nancy / Paname / Avignon, France
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   Dim 6 Jan - 16:46

PAGE XV

Case 1- Plan assez large. La fillette a disparu. Sur la droite de John, Clara, la jeune femme, s’est avancée. Elle a la peau légèrement mate, des cheveux bruns légèrement ondulés descendant dans son cou et des yeux noisette foncés, elle a la vingtaine passée. Elle porte un épais pull à col blanc.
Clara : Bonsoir. Je peux me joindre à vous ?

Case 2- John lui indique la place laissée par David. La vue est de dos
John : Bien sûr.

Case 3- John expire de la fumée au premier plan. Alfonso s’est approché de Clara.
Alfonso : Je vous sers quoi ?
Clara : Une bière, merci.

Case 4- Alfonso est au premier plan en ombre, Clara à sa droite et John à sa gauche.
John : Tu m’en remettras une aussi, Alfonso.
Alfonso : C’est parti.

Case 5- John écrase sa cigarette au premier plan, tête penchée, sans regarder Clara mais s’adressant à celle-ci. Elle a une main posée sur la bière que vient de poser Alfonso dont on devine la main, et regarde en direction de John.
John : En visite à New York ?
Clara : Non, nouvelle venue en ville.

Case 6- John et Clara se serrent la main.
John : John Douglas. Nice to meet you.
Clara : Clara Attaway. Je viens de Lexington, Virginie.

Case 7- Clara a un moment de surprise, esquissant un mouvement de retrait.

_________________
"Il rêvait à l'aide de son crayon en se demandant comment il aurait aimé être"
(Umberto Eco, préface à La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zegatt.wordpress.com/
Lau/Zegatt
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Nancy / Paname / Avignon, France
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   Dim 6 Jan - 16:48

PAGE XVI

Case 1- John écarte sa veste, dévoilant plus ouvertement son holster contenant son pistolet, modèle SIG P226. Il a la tête inclinée en direction de son pistolet, esquissant un léger sourire.
John : C’est mon arme de service. Je suis flic.
Clara, off : Dans quel quartier ?

Case 2- Il est de dos, au premier plan, une main sur sa bière, Clara en face de lui.
John : Manhattan ; on couvre tous les types de crimes, depuis Wall Street jusqu’à Harlem, en passant par Central Park et le reste de l’île.

Case 3- Vue en légère plongée de la salle. John approche la bière de ses lèvres. Clara a la tête penchée vers le comptoir, souriante.
John : Et vous-même, vous êtes dans quoi ?
Clara : Les relations publiques entre entreprises, actionnaires, golden boys, etc.

Case 4- Froncement de sourcils de John.
John : Et vous sauriez comment évolue en interne une entreprise en fonction de la bourse ?

Case 5- Le bras gauche de Clara repose sur son ventre, le droit s’appuie sur le premier, dans une position de réflexion.
Clara : En interne, ça non. Comprendre les actionnaires en fonction des fluctuations de la bourse est déjà bien assez compliqué.

Case 6- John tend ses deux mains ouvertes pour accompagner du geste l’exposé des faits.
John : Hum... Mais admettons une restructuration brutale, cela pourrait profiter à des actionnaires ?

Case 7- Clara a une moue dubitative, tenant son verre à la main
Clara : C’est envisageable, mais difficilement. Sauf si les dés sont pipés ; c’est-à-dire si les actionnaires principaux connaissent déjà la nouvelle répartition des postes au sein de l’entreprise…

Case 8- Plan sur John, de face. Derrière lui, trois hommes font un billard, à quelque distance des tables du restaurant/bar.
John : …Et qu’elle les arrange plus que la précédente.
Clara, off : Tout juste.

_________________
"Il rêvait à l'aide de son crayon en se demandant comment il aurait aimé être"
(Umberto Eco, préface à La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zegatt.wordpress.com/
Lau/Zegatt
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Nancy / Paname / Avignon, France
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   Lun 7 Jan - 16:00

PAGE XVII

Case 1- Clara repose son verre vide. John tend un billet à Alfonso qui passe par là. La vue est en légère plongée, de ¾ dos par rapport à Clara.
John : Permettez, je vous invite.
Clara : Merci.

Case 2- Se levant, les deux reprennent leurs manteaux respectifs, s’apprêtant à partir.
John : A la prochaine, Alfonso.
Alfonso : Bonne soirée.

Case 3- Ils sont à présents dehors, dans la rue où, malgré l’obscurité qui s’est renforcée, la lumière des panneaux publicitaires et autres néons est éclatante. Clara finit de fermer son manteau.

Case 4- Clara rompt le silence, adressant un coup d’œil à John. La vue est en légère contre-plongée alors qu’ils s’enfoncent dans New York. Les deux ont leurs mains dans les poches, contractés par le froid tardif.
Clara : Vos questions, c’était pour une enquête ?
John : Vorken, vous devez sans doute connaître. Leur PDG a été tué.

Case 5- Clara est au second plan, soufflant dans ses mains pour réchauffer ses paumes. John regarde devant lui, prenant un air un peu plus obscur et préoccupé.
John : Et pour l’instant, les motivations du crime sont encore obscures…

Case 6- Clara s’arrête devant un immeuble, pointant celui-ci de son pouce par-dessus son épaule. John lui fait face. Il est de dos par rapport à l’angle de vue.
Clara : Je m’arrête ici. N’hésitez pas à passer boire un verre un de ces jours en tout cas. Et bon courage pour l’enquête.
John : A bientôt alors.

Case 7- John reprend sa marche, sortant une cigarette de son boîtier métallique. Il est rejoint par la fillette noire.

Case 8- Il allume sa cigarette avec un briquet.
Fillette : Ca ne te dégoûte pas de connaître la part d’ombre de quelqu’un rien qu’en échangeant une poignée de main ou en frôlant son corps ?

Case 9- John clos en partie ses paupières, cigarette pendue à ses lèvres, la bouche à peine entrouverte. Plan rapproché.
John : Ne m’en parle pas.

_________________
"Il rêvait à l'aide de son crayon en se demandant comment il aurait aimé être"
(Umberto Eco, préface à La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zegatt.wordpress.com/
Lau/Zegatt
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 107
Localisation : Nancy / Paname / Avignon, France
Date d'inscription : 02/03/2007

MessageSujet: Re: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   Lun 7 Jan - 16:02

PAGE XVIII

Case 1- Vue aérienne de New York, en contre-plongée. Le soleil se lève, reflétant son éclat sur les fenêtres en verre des immeubles.

Case 2- John serre la main de David et indique dans le même temps une vague direction en face d’eux. Ils sont dans un couloir d’hôpital. La lumière du jour passe à travers les fenêtres donnant sur l’extérieur.
John : Hello, David. Le service médico-légal est à l’étage inférieur.
David : Vous connaissez bien l’endroit ?
John : Ouaip, j’ai une amie qui y travaille.

Case 3- Il pousse la double porte battante menant au service des autopsies. Une jeune femme d’un âge équivalent à celui de John lève le nez des papiers et photos étalés sur son bureau de travail. Il s’agit de Marjorie. Elle a des cheveux sombres bouclés mi-longs, des yeux noirs et vifs, un corps assez fin et porte la blouse blanche réglementaire. L’éclairage est au néon, les teintes dominantes sont dans le blanc, le vert et le bleu pâle et les lieux sont visiblement austères.
John : Alors Marjo, on fait aller ?
Marjorie : Hey John ! Qu’est-ce qui t’amène ?

Case 4- John s’appuie des deux mains ouvertes sur le bureau. Marjorie est partiellement penchée, lui faisant face. L’angle est presque un profil.
John : Van Praagh. Tu l’as toujours au frais ?
Marjorie : Non, il est parti. J’ai les notes de l’autopsie en stock par contre.

Case 5- Marjorie se met à fouiller dans un bloc de feuilles A4 éparses, griffonnées et raturées.
John : Qu’est-ce que tu peux nous en dire ?
Marjorie : Pas grand-chose. Ca a été réglé de façon expéditive, sans être professionnelle. Le corps n’a pas été touché post-mortem, si ce n’est pour vérifier qu’il n’y avait plus de pouls.

Case 6- John est au second plan, sourcil relevé, David derrière lui. Marjorie tient la feuille du rapport manuscrit d’autopsie.
John : Une empreinte ?
Marjorie : Tu fantasmes mon grand : tout au plus la vague marque d’un gant en cuir.

Case 7- Partiellement de dos, David croise les bras. Marjorie relève la tête de sa feuille.
David : Rien d’autre ?
Marjorie : …Vous êtes ?
David : David Collins. Nouveau venu dans la police de Manhattan.

Case 8- Marjorie incline légèrement sa tête en signe de salut.
Marjorie : Marjorie Koddish. Et pour répondre à votre question, si, autre chose. Les flics qui m’ont amené Van Praagh m’ont aussi signalé une disparition au sein de la même entreprise.

_________________
"Il rêvait à l'aide de son crayon en se demandant comment il aurait aimé être"
(Umberto Eco, préface à La Ballade de la mer salée d'Hugo Pratt)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://zegatt.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal   

Revenir en haut Aller en bas
 
SPIRIT MASTER 1 : Babel de métal
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» european master ?
» JLC Master Perpetual Calendar Skeleton.
» bmw 635 csi spirit
» Etude de photographie, devenir pro: CESS, Bachelier, Master ?
» [Robo Master] Utiliser des chutes avec Crafty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petits écrivains :: Les petits écrivains originaux :: Fiction Policier-
Sauter vers: