Les petits écrivains

Ce forum vise à recueillir des fictions ou fanfictions de qualité pour le plaisir de tous
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La Neige Pourpre [OS Fanfic HP]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kenaza
Scribe
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 28
Date d'inscription : 06/08/2007

MessageSujet: La Neige Pourpre [OS Fanfic HP]   Sam 11 Aoû - 7:04

Voici un de mes one-shot écris à partir de Harry Potter : La Neige Pourpre. J'espère qu'il vous plaira. Bonne lecture !

La nuit était tombée depuis une heure. Les rayons translucides de la lune disparaissaient derrière les épais nuages noirs. Une épaisse couche de neige blanche, immaculée, recouvrait le sol. La forêt était calme, dominée par un silence lugubre et pesant. Seul une respiration saccadée et des gémissements de douleur le brisaient.

Severus Rogue s'appuya comme il put sur ses avants-bras. Un cri s'échappa de ses lèvres. Ses lèvres gercées, en sang, ouvertes. Son visage n'était guère en meilleur état, mais ses traits étaient encore reconnaissables.

Il jeta un coup d'oeil derrière lui. À première vue, il n'était pas suivit. Mais, ils le rattraperont certainement très vite.

À bout de force, il se laissa tomber dans la neige, la souillant de son sang. Ses yeux se levèrent vers le ciel sombre. Il allait bientôt neiger de nouveau.

Sa vie avait été si chaotique, douloureuse. Finalement, sa mort ne serait pas différente. Il allait mourir, il le savait, il le sentait, il l'acceptait. C'était fini pour lui.

Tout avait mal commencé, tout finissait mal.

Il se souvenait de la moindre sensation, de la moindre douleur.

La barre de fer qui frappait le corps d'un enfant de six ans, sans remords. Les insultes du père qui suivait le rythme. Les pleurs de la mère. Son immobilité, son impuissance.

Pourquoi ?

Les humiliations, les coups, encore. Les souffrances, autant morales que physiques. L'incompréhension. La cruauté. À cause de jugements hâtifs.

Pourquoi ?

Des mensonges. La torture. Le Mal. Tout ce sang. Le sien ou celui des autres devait couler ? Qui devait souffrir ? Lui ou les autres ?

Pourquoi ?

Promesses d'un avenir meilleur. Il ne pouvait être pire que le passé ! Plus de coups. C'était fini. Vraiment ? Quelques années de répit, mais pas de bonheur. Juste le goût imparfait de la vengeance. Trop imparfait. À peine partiel.

Pourquoi ?

Une mort. Un serment mortel. Le retour des souffrances. Des tentatives désespérées pour s'en sortir. Une fiole de souvenirs qui se brise. Trop tard pour les récupérer, en prendre connaissance. La vérité s'était perdue avec ce verre brisé. Tel des éclats d'âme. Les éclats de son âme.

Pourquoi ?

C'était une peine perdue. À quoi bon hurler son innocence ? Qui croirait un assassin ? Personne. Deux serviteurs fuyaient encore. Un survivant pour guider leurs poursuivants. Un survivant ignorant, mal jugé. C'était lui.

Pourquoi ?

Des tortures, des interrogatoires musclés. Où sont-ils ? Je ne sais pas ! Mal, trop mal. Il avait si mal, il souffrait trop. Comment un homme peut-il autant souffrir dans une seule vie ?

Pourquoi ?

Le sang qui coulait à flot donnait à la neige une terrible couleur pourpre. La tâche s'étendait autour de lui. Impuissant, il ne pouvait que la regarder prendre de l'ampleur, lui arracher ses dernières forces.

Ses blessures, triste résultat des tortures que les Aurors lui avaient infligées, transformaient son corps en une seule et unique plaie.

Son visage portait les traces des coups. Son corps était rouge sang. Son sang. Ses pieds brûlés à vifs ne pouvaient supporter son poids.

Il souffrait trop, il ne l'avait pas supporté. Dans un moment de lucidité, il était parvenu à s'enfuir. Il s'était glissé dans cette forêt, se traînant comme il pouvait dans la neige, incapable de marcher. Il ne se faisait pas d'illusions. Si demain il vivait encore, les Aurors l'auront retrouvé.

Ils étaient persuadés qu'il était un Mangemort – et il y avait de quoi. La preuve de son innocence était perdue. Cet idiot de Potter avait cassé la fiole qui contenait les souvenirs de Dumbledore. Tout avait été perdu pour lui à cet instant.

La neige calmait légèrement la douleur de ses plaies. Surtout les brûlures à ses pieds.

Comment des hommes qui prétendaient faire le bien pouvaient torturer de cette manière un être humain ?

Pourquoi était-ce tombé sur lui ? Qu'avait-il fait pour mériter une vie aussi horrible, aussi douloureuse ? Cette vie maudite.

À présent, il se mourrait lentement. Seul, abandonné de tous, comme toujours. Qui le regrettera ? Personne. Il ne se faisait pas d'illusions. Au contraire, ils fêteront sa mort.

Des flocons blancs et légers tombèrent doucement du ciel et se déposèrent sur son visage. Ils étaient froids et d'une telle douceur !

Il se souvenait d'un enfant de onze ans. Il était debout au milieu d'un parc enneigé. Il neigeait. Il était calme. Les flocons se mêlaient à sa chevelure noire encre. La paix régnait autour de lui et en lui. Il grandit rapidement, atteignit trente-sept ans. Toujours au même endroit, profitant de cette paix inespérée et attendue.

Severus se souvenait de ses uniques moments de paix, pas de bonheur - en avait-il seulement eu ? - qu'il allait chercher les nuits d'hiver sous la neige. Tout était si calme, si beau. Ce contraste entre la neige blanche et le ciel noir.

Ce soir était un soir comme ceux là. Mais, il ne parvenait pas à trouver la paix. Ses innombrables douleurs étaient trop présentes, lui rappelaient sans cesse sa situation, sa vie.

Pourquoi ? Pourquoi n'avait-il pas le droit à un dernier moment de paix ? Après tant de souffrance, il méritait de mourir tranquillement, non ? Sans douleur. Mais, non. Il était né dans la douleur, il mourrait dans la douleur.

Durant toute sa vie, il s'était débattu pour échapper à cette souffrance qui le poursuivait. En vain. Au contraire, chaque mouvement qu'il faisait pour s'enfuir empirait les choses.

Il en avait assez de se battre. Il ne se débattra plus à présent. Il abandonnait la partie. Il avait perdu, il devait l'admettre. C'était fini.



Le soleil était levé depuis quelques heures déjà. Les Aurors envoyés pour récupérer Severus Rogue l'avaient vite retrouvé. Il leur avait suffis de suivre les traces de sang présentes dans la neige.

Il était dans une forêt, à une heure de route. Pour un moribond, il s'était bien débattu. Mais, il était mort. Ce n'était pas une grande perte.

Ils prirent son corps.

Étant donné que Rogue n'avait aucune famille, il serait enterré dans une fosse commune. Bon débarras ! Les assassins ne méritaient pas mieux !

Alors qu'ils emportaient le corps, l'un d'eux se retourna vers l'endroit où ils l'avaient trouvé. Intrigué par une tâche de sang, il s'approcha.

Ce n'était pas une tâche. Mais des lettres écrites avec du sang, tremblantes, hésitantes, gravées à même la neige. Elles formaient un mot, un mot unique qui ne voulait rien dire, mais qui disait tout : Pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Neige Pourpre [OS Fanfic HP]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» X-Men-Neige-Charles/Erik.G
» [fanfic] La Reine des Neiges: Le secret d'Elsa
» Castlevania: amis pour la vie [fanfic]
» Tuto boule de neige ....
» déco. de Noël sur une pelle à neige

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petits écrivains :: Les petits écrivains fans :: Fanfiction Drame / Psychologie-
Sauter vers: