Les petits écrivains

Ce forum vise à recueillir des fictions ou fanfictions de qualité pour le plaisir de tous
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mauvais rêve

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
l1xnoir
Scribe


Nombre de messages : 5
Age : 27
Localisation : Paris Banlieu (93)
Date d'inscription : 09/07/2007

MessageSujet: Mauvais rêve   Mer 1 Aoû - 13:12

Mauvais rêve

Perdu dans une jungle dense, il court à en perdre haleine. Elle le poursuit, ses yeux jaunes le traquent sans répit. Il court encore et encore, s’écorchant le visage sur les ronces qui poussent autour des longues lianes pendantes. Et c’est à ce moment là qu’il trébuche sur le bord d’une pierre et s’affale de tout son long dans la boue brunâtre. Encore et toujours le même cauchemar. Pour changer, James se réveille au pied de son lit. Il se frotte la tête, là où une douleur naissante fait gonfler son cuir chevelu. Il pense que ce rêve vient d’un souvenir lointain, lorsqu’il vivait avec son père à Hawaï. Il s’était, lui avait dit son père, retrouvé seul pendant cinq minutes alors qu’une bête sauvage l’avait pris en chasse, et avait été retrouvé par son père de justesse. Reprenant ses esprits, il se lève et va directement prendre une douche pour finir de se réveiller et laver la sueur froide dont il est encore imprégné.

Un rendez-vous l’attend ce matin à son bureau pour signer un contrat, un déjeuner d’affaire à une heure et demie, et il décolle pour Tokyo vers cinq heures. Le seul répit qui lui est accordé, il l’utilisera pour aller boire un café avec Nathalie. Brune, de grands yeux verts, ils sortent ensemble depuis près de deux mois, c’est probablement parti pour durer longtemps. Elle lui dit qu’il prend son travail trop à cœur, et c’est probablement vrai. Séchant ses pieds sur la serviette humide, il prend ses affaires dans un tiroir de la commode et s’habille en silence. Une chemise de soie bleue foncée, un pantalon de velours noir, il noue sa cravate et enfile sa veste. Claquant la porte, il la ferme à clé d’un tour de main et descend l’escalier de service de son immeuble californien.

Il va signer son contrat avec la compagnie du bâtiment qui mettra en œuvre la construction de l’immeuble de la compagnie. Ensuite il se rend à son déjeuner d’affaire avec les allemands, affichant son habituel sourire d’ambassadeur. Après çà, il retrouve Nathalie, boit un café brûlant pour se réchauffer, sort faire une petite balade avec elle et passe ensuite à son appartement.. Il est maintenant quatre heures et demie, le décollage du jet de la compagnie est prévu pour bientôt. Il quitte sa compagne, qui lui dépose une trace de son rouge sur la lèvre supérieure en guise d’au revoir. Arrivé à la piste d’atterrissage, il monte dans l’avion aménagé. Confortablement installé dans son fauteuil de cuir, James s’envole vers Tokyo. Il se sert un verre d’alcool ambré, puis il sombre bientôt dans un sommeil à demi éveillé.

Toujours la même jungle exotique et dangereuse. Cette fois encore, la même traque, la même chute. Mais cette fois il ne tombe pas d’un lit, ni même d’un fauteuil. Il tousse et crache une poignée de sable brûlant et salé en ouvrant les yeux. Sur le bord d’une plage, la peau noircie, les vêtements trempés, il se relève péniblement. Encore sonné par un choc antérieur dont il n’a pas le moindre souvenir, il se retourne et aperçoit les restes d’un avion écrasé sur les récifs alentours. Regardant dans la direction opposée il contemple une forêt remplie de palmiers et de fleurs aux couleurs vives. Il se met alors à tomber une pluie torrentielle. Déjà plus qu’humide, James a la présence d’esprit d’aller se réfugier sous le couvert des arbres.

Il trouve un coin où pas une goutte de pluie ne vient déranger les grains de sables. Les longues feuilles des arbres se rejoignent pour former un toit de fortune. L’endroit est plutôt sombre, et il ne sait toujours pas où il est ni ce qui lui est arrivé, ce qui ne le rassure pas, mais le sommeil se fait de plus en plus pressant. Il finit par s’endormir, épuisé. Il se relève au terme d’un long sommeil réparateur, et s’aperçoit cette fois qu’aucun cauchemar n’est venu troubler son sommeil. Il fait maintenant nuit, et lorsqu’il ballade son regard sur les alentours, sa gorge se noue. Il veut crier mais ses cordes vocales ne parviennent à produire aucun son. Les deux grands yeux jaunes d’une panthère le fixent avec attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Mauvais rêve
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Blog bon cosplay/mauvais cosplay
» La vie est trop courte pour lire de mauvais livres
» Disney et le mauvais temps (orage, pluie, neige, grêle...)
» [Läckberg, Camilla] E. Falck & P. Hedström - Tome 4: L'oiseau de mauvais augure
» [Résolu] Connexion Twitter impossible (mauvais MDP ou log)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les petits écrivains :: Les petits écrivains originaux :: Fiction Fantastique/Science Fiction/ Horreur-
Sauter vers: